Fonctionnement des carrières

Les granulats sont utilisés dans de nombreuses applications notamment dans les domaines de la construction (fabrication du béton…), des travaux publics (couches d’assises des routes…) ou des applications spéciales comme dans le ferroviaire (ballast de chemin de fer…). 

Il est possible de distinguer trois sources principales des granulats :

  • Les granulats issus de roches meubles (alluvions des cours d’eau, sablon, granulats marins…) ;
  • Les granulats de roches massives (calcaire, grès, éruptif…) ;
  • Les granulats recyclés produits à partir de matériaux de démolition ou de sous-produits de l’industrie (mâchefers, laitiers…).

Avec une trentaine de sites répartis sur le quart Nord-Est de la France, EQIOM Granulats produits une large gamme de matériaux issus principalement de granulats alluvionnaires et calcaires.

 

Comment fabrique-t-on des granulats ?

Fabrication granulats

Extraction des granulats :

Les méthodes d’extraction et de traitement des granulats sont variables en fonction du type de gisement (alluvionnaire ou calcaire).Généralement situé en eau, l’extraction des matériaux alluvionnaires est réalisée mécaniquement à l’aide d’une pelle, d’une dragueline ou bien à l’aide d’une drague flottante.

L’extraction des roches massives est quant à elle réalisée à l’aide d’explosifs lors de tirs de mines permettant d’abattre les matériaux par fronts de taille successifs allant de 0 à 15 m (1). Il est également possible d’utiliser d’autres méthodes telles que des pelles équipées d’une dent vibrante, créant ainsi une série de fronts de 2-3 m, rabotage...

Les matériaux extraits sont ensuite transportés vers l’unité de traitement primaire (2) par des engins (chargeuse, tombereau, dumper…) ou par convoyeurs à bande (3).

 

Traitement des granulats :

L’installation primaire (2) est constituée d’un scalpeur permettant d’éliminer une première partie des éléments argileux et d’un concasseur afin de réduire la taille des blocs avant leur passage dans l’installation principale.

Au niveau de l’installation principale, les matériaux sont criblés (4), concassés (5) puis de nouveau criblés (6 et 9) jusqu’à atteindre les fractions granulométriques voulues. L’eau servant à laver les granulats lors des différents criblages (pour y enlever les fines argileuses) est envoyée dans un processus de cyclonage afin de récupérer le sable présent et d’envoyer les « fines » (généralement <63µm) en décantation (8 et 10). Après avoir été clarifiée, elle peut ainsi être réutilisée dans le processus de traitement.

Généralement, sur les sites alluvionnaires, puisque les matériaux sont naturellement de taille plus petite (proportion importante des matériaux de taille inférieure à 22 mm), les opérations de broyage/concassage sont peu ou pas présentes. A l'inverse, sur les sites calcaires, où le premier concassage est le tir de mines, l'opération la moins courante est celle du lavage des granulats puisque l’élimination des « fines » argileuses se fait généralement mécaniquement au scalpage.

Stockage et transport :

A la sortie de l’installation, les granulats sont stockés en fonction de leurs classes granulométriques (0/1,0/4, 4/10, 10/20, …) en attendant leur expéditions (7 et 11). Le transport vers le clients s’effectue par camion, péniche ou train en fonction des infrastructures présentes sur le site et de leur destination finale (12). Notons que les clients de ces matériaux sont : les centrales à béton, les centrales d’enrobés, les usines de préfabrication…

La fabrication des granulats et un long process pouvant varié selon le type de gisement . En effet, l'extraction diffère selon le matériau, alluvionnaire ou issu de roches massives. Tout un traitement est ensuite appliqué avec notamment le concassage, le criblage et le lavage. Les granulats sont alors stockés par granulométrie puis transportés sur demande.